Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

ALTERNATIVES AU PAPIER CADEAU

Chaque année, ce sont des dizaines de milliers de kilomètres de papier cadeau qui sont utilisés à Noël. Et la plupart finiront vite déchirés au fond de la poubelle une fois les paquets ouverts.

Ce n’est peut-être « que du papier » mais il est souvent plastifié, à paillettes,… ce qui le rend non-recyclable. Et je ne parle même pas du papier collant.

Voici donc quelques alternatives pour emballer vos cadeaux :

  • Réutiliser les sacs cadeaux, le papier et les rubans des années précédentes : dans la mesure du possible, ouvrez votre cadeau délicatement et conservez ce qui pourra vous être utile pour les années suivantes
  • Faire avec ce que vous avez déjà chez vous : tous les sacs en papier qui s’accumulent dans la cuisine, les grandes enveloppes, les boites à chaussures,… Un peu d’imagination pour les décorer et le tour est joué !
  • Utiliser du papier journal ou des feuilles de brouillon
  • Oser les emballages en tissu (furoshikis) : utiliser des serviettes en tissu, chiner des foulards dans les friperies, vieilles taies d’oreiller,…
  • Se servir d’un pot en verre joliment décoré pour les petits objets
  • Organiser une chasse aux trésor : ne pas emballer les cadeaux mais les cacher dans la maison en laissant des indices

Les petits plus : ajouter des fleurs séchées, des pommes de pin, des petits dessins faits mains, un bâton de cannelle,… pour la déco. Internet regorge de mille idées toutes plus belles que les autres, n’hésitez pas à vous en inspirer !

Et voilà, le tour est joué ! Il ne vous reste plus qu’à passer de très bonnes fêtes de fin d’année !

Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

BOYCOTT COCA

Coca-Cola est une marque mondialement connue et ce depuis des dizaines d’années. Présente partout avec ses dizaines de marques lui appartenant (Sprite, Fanta, Minute Maid, Scwheppes,…), la Coca-Cola Company est pourtant loin du message de positivité, d’entraide et de joie véhiculé dans ses célèbres pubs.

UN COMBAT SUR TOUT LES FRONTS

En plus de l’énorme quantité de sucres présente dans les produits, du pompage intensif de l’eau potable de régions entières et de pratiques douteuses de lobbying et de non-respect des droits de l’Homme, concentrons-nous sur la production plastique de l’entreprise.

DES BOUTEILLES PAR MILLIARDS

En effet, d’après Greenpeace, la Coca-Cola Company produirait 20 % de la production mondiale de bouteille en plastique. Cela représente environ 108 milliards de bouteilles !

En sachant qu’ils possèdent certaines des boissons les plus bues au monde, cela peut sembler « normal ». Cependant, Coca refuse fermement d’abandonner le plastique au profit, par exemple, des bouteilles en verre consignées qu’on pouvait beaucoup retrouver à une époque.

Au contraire, ils mènent même un lobbyisme acharné contre la mise en place de consignes ou la hausse des objectifs de recyclage.

D’ailleurs, seul 9 % de tout le plastique produit par la marque sera recyclé. Le reste finira dans des décharges, majoritairement en Asie ou dans la nature et les océans.

Greenpeace organise un ramassage et un audit sur les marques sur la plage de Miramar à Tamaulipas, Mexique. L’audit est utilisé pour déterminer qui sont les corporations qui polluent le plus nos océans avec le plastique à usage unique..

LE BOYCOTT

C’est pourquoi, en décembre, Cleanwalker Belgique soutient le mois de boycott Coca mené par @Boycoca à l’international. Retrouvez plus d’informations sur les dégâts infligés par la marque sur notre santé, l’environnement et les droits de l’Homme sur leurs réseaux sociaux : Facebook : Boyococa & Instagram : boycoca_company

SOURCES :

Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

CLEANWALK NUMERIQUE

Et si on pensait aussi régulièrement à faire des Cleanwalks numériques dans nos boîtes mail ?

Le stockage des mails est en effet très énergivore. Les mails sont en effet stockés dans d’énormes datacenters qui ont besoin d’être refroidis car ils produisent énormément de chaleur…. Vider sa boîte mail régulièrement est donc un geste simple mais efficace pour réduire notre consommation d’énergie.

Un des nombreux datacenters de Google

Supprimer 30 mails permettrait d’économiser l’équivalent de la consommation d’une ampoule pendant une journée. Quand on sait les millions de mails qui dorment dans nos boîtes, le petit geste peut faire un grand effet !

PRENDRE LE PROBLEME A LA SOURCE

Supprimer ses mails c’est bien mais les réduire à la source, c’est encore mieux.

Si envoyer un mail ne représente qu’un clic pour vous, il s’agit en fait d’un transfert gourmand en énergie : le message passe par le data center du fournisseur Internet de l’émetteur avant de transiter vers le data center du destinataire. 

Quand on sait que 293 milliards d’e-mails sont échangés chaque année dans le monde et que 80 % des e-mails ne sont jamais ouverts… Et, bien sûr, plus l’e-mail est lourd (contenu photo, vidéo) plus son impact énergétique est important.

Se désinscrire de toutes les newsletters, envois de mails automatiques,… qui ne vous intéressent pas est donc encore plus efficace. Il vous suffit pour cela de cliquer sur le tout petit « Se désinscrire » obligatoire en bas de chaque newsletter.

Bien sûr, cela ne s’applique pas qu’aux mails mais à notre consommation Internet en général. Evitez donc aussi de stocker inutilement des données sur votre Drive ou en ligne.

SOURCES :

Catégories
Zéro déchet

LE SAVON ET LE SHAMPOING SOLIDES (ASTUCE ZERO DECHET #4)

Rien qu’en France, chaque année, 186 millions de flacons de gel douche et 174 millions de bouteilles de shampoing sont vendues. Une quantité énorme de plastique facilement évitable.

En effet, 1 shampoing solide ou un pain de savon remplace en moyenne 3 bouteilles de produit liquide. Cela est dû au fait que les shampoings et gels douches classiques sont composé de 70 à 90 % d’eau.

Mais le solide a également beaucoup d’autres avantages :

  • C’est moins cher
  • Ça dure plus longtemps
  • C’est meilleur pour la peau
  • Pas d’emballage plastique
  • Ça se conserve plus longtemps
  • C’est pratique pour voyager

Si vous avez envie de vous lancer, privilégiez les petits commerçants locaux. Vous éviterez ainsi beaucoup de produits présents dans les shampoings industriels tels que le parabène, les sulfates, le silicones,… tout en faisant un geste pour la planète et l’économie locale !

Quelques chouettes marques belges :

SOURCES :

Soutenez Clean Walker Belgique sur Tipeee
Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

NOTRE ÉLECTRONIQUE PART MOURIR EN AFRIQUE

50 millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques sont produites chaque année dans le monde ! Et la plus grande partie de ces déchets finissent leur vie dans des décharges en Afrique…

Malgré la convention de Bâle qui interdit depuis 1992 l’exportation de déchets dangereux d’un pays vers un autre (sauf si ceux-ci peuvent être réutilisés ou réparés), 80 % des déchets électronique sont envoyés illégalement dans des pays en développement, dont bon nombre en Afrique.

Les états arrivent en effet à contourner la loi en faisant passer ces déchets pour de l’électronique de seconde main, se justifiant sur le fait que sur le continent africain, beaucoup de gens n’ont pas les moyens de s’offrir du matériel neuf.

Mais dans la réalité, ses déchets sont exposés dans des décharges à ciel ouvert où ils sont très peu recyclés et le plus souvent brûlés. Dans ces décharges travaillent des milliers de personnes dont beaucoup d’enfants. Une façon beaucoup moins chère et dangereuse pour les entreprises occidentales de se débarrasser de leurs composants.

En Europe, seul un quart des neuf millions de tonnes produites chaque année est collecté et correctement recyclé.

QUE FAIRE ?

SOURCES

Soutenez Clean Walker Belgique sur Tipeee

Catégories
Zéro déchet

LA FIN DU FILM PLASTIQUE ET DE L’ALUMINIUM (ASTUCE ZERO DECHET #3)

Depuis longtemps, le réflexe pour remettre un aliment ouvert ou un plat non terminé au frigo est de le recouvrir d’un film plastique ou d’un papier aluminium. Il existe pourtant des solutions plus durables.

En effet, le papier aluminium est presque impossible à recycler car très fin et souvent sali par la nourriture. Sans parler des débats qui existent sur son effet pour notre santé. Idem pour le film alimentaire dont les particules peuvent se mélanger aux aliments.

Et puis bien sûr, il y a l’aspect écologique. Surtout qu’ils ne sont souvent utilisé qu’une seule fois avant de finir à la poubelle.

LES ALTERNATIVES

  • Les boites : mettez tout simplement vos restes dans des boîtes (en verre c’est le top) avec couvercle et le tour est joué !
  • Les bee wraps : ce sont des feuilles de tissus recouverts de cire d’abeille. Il suffit de les chauffer un peu dans ses mains et d’en recouvrir un bol ou un plat, emballer son sandwich, un fruit coupé… Après utilisation, un petit coup d’éponge pour le nettoyer et il est de nouveau prêt à l’usage !
  • Les charlottes pour plat : comme leurs noms l’indique, il suffit d’en recouvrir vos plats et bols. Et pour ne rien gâcher, il existe tous les motifs et couleurs possibles et imaginables !
Ajoutez de la couleur dans votre frigo !

SOURCES :

  • http://stories.lalibre.be/inspire/numero98/index.html
  • https://www.rtl.be/info/magazine/sante/les-films-plastiques-et-aluminium-sont-ils-dangereux-pour-votre-sante–793465.aspx

Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

LE COMPOST

Une des manières les plus simples pour réduire ses poubelles c’est de ne plus y jeter ses déchets organiques. En effet, ils représentent 30 à 40 % de nos déchets ménagers (c’est environ 120 kg par an et par habitant) ! Et si on les rendait plutôt à la terre ?

Le compostage, c’est donc cela : rendre à la Terre et éviter que ces déchets soient donc brulés inutilement (ce qui libère du C02). Cela crée un cycle vertueux sans gaspillage puisque vous pouvez ensuite utiliser votre compost pour faire pousser vos plantes et légumes. Cela entraine également une diminution du traitement des déchets pour votre commune. Que des bénéfices donc !

CREER SON COMPOST :

Vous n’avez pas encore de compost dans votre jardin ? Vous allez voir, c’est facile ! Retrouvez tout ce que vous devez savoir ici : https://www.ipalle.be/wp-content/uploads/2018/10/1018-BROCHURE-COMPOST-COPIDEC.pdf

ET SI JE N’AI PAS DE JARDIN ?

Si vous habitez en appartement ou que vous n’avez pas la place pour un grand bac à compost chez vous, pas de panique ! Des solutions existent :

  • En Wallonie, de plus en plus de points d’apports volontaire sont créés. Il s’agit de conteneurs enterrés (comme une bulle à verre) dans lesquels vous pouvez venir déposer vos déchets organiques grâce à votre carte du parc à conteneurs. Il suffit donc de mettre vos déchets de cuisine dans un seau ou une boite chez vous et de les déposer ensuite dans la bulle.
Un des points d’apport présents en Wallonie picarde

En conclusion, le compost c’est facile, ça vous permet de faire des économies de sacs poubelles et ça évite de brûler des ressources très utiles. On aurait tort de s’en priver !

SOURCES :

Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

A VOS PULLS !

Les températures baissent et, avec elles, le chauffage fait son retour. Mais saviez-vous que baisser le chauffage de seulement 1°C chez vous peut vous faire faire 7% d’économies d’énergie ? Alors cet hiver, on sort les pulls et les plaids !

LA TEMPERATURE IDEALE

Rappelons que dans une pièce de vie, la température de vie préconisée est de 19 ou 20°C maximum. Et pour la nuit, pas besoin de chauffage ! La température idéale pour un bon sommeil est de 16 ou 17°C. Sous la couette, le chauffage est inutile.

Pas besoin donc d’attendre la « Journée Gros Pull » pour enfiler vos plus belles laines. Un degré en moins, c’est en effet 250 grammes de CO2 économisés par personne et par jour !

SOURCES :

Catégories
Zéro déchet

LA GOURDE (ASTUCE ZERO DECHET #1)

Passer au zéro déchet, ça peut sembler impossible. Mais il y a déjà plein de petites choses faciles à mettre en place par lesquelles commencer comme la gourde !

Passer à la gourde, c’est simple et pratique !
LE MEILLEUR DECHET, C’EST CELUI QUI N’EXISTE PAS

Les marques ont beau se donner bonne conscience en nous disant que leurs bouteilles sont en plastique recyclé et recyclable, cela ne règle rien aux problèmes que génère ce matériau.

Le problème avec le plastique est d’ailleurs qu’il ne se recycle pas à l’infini, contrairement au verre par exemple. Le plastique est une molécule complexe qui perd de ses qualités à chaque cycle. Il faut donc ajouter du plastique « neuf » pour recycler une bouteille et on ne peut le faire qu’un nombre de fois limitées.

De plus, en Belgique, seule 1 bouteille plastique sur 2 serait recyclée.

UNE SOLUTION TOUTE SIMPLE

En Belgique, l’eau du robinet est parfaitement potable et strictement surveillée. De plus, elle coûte jusqu’à 200 fois moins cher que de l’eau minérale achetée en supermarché !

Remplir une gourde lorsque l’on sort de chez soi au lieu d’emporter une bouteille d’eau ne prend qu’une minute et est donc économique et écologique.

SI VOUS N’AIMEZ PAS LE GOUT DE L’EAU DU ROBINET :
Des solutions pour ceux qui n’apprécie pas le goût de l’eau du robinet

Et pour ceux qui ne seraient pas convaincu, il existe des solutions pour filtrer l’eau du robinet et lui enlever son goût :

  • Le charbon : Le principe est de laisser le bâtonnet, souvent appel « charbon actif » au minimum 30 minutes dans l’eau pour la « purifier ». Il doit au préalable avoir été bouilli une dizaine de minutes.
  • Les perles de céramiques : Lors de la première utilisation, on dispose les perles au fond de la carafe pendant une demi-heure dans l’eau avant de la consommer. Ensuite, on peut les laisser en permanence dans un fond d’eau en complétant au fur et à mesure. Il suffira d’attendre 10 minutes avant de boire l’eau
  • Les filtres à eau : que ce soit directement sur le robinet, les carafes ou les fontaines, certains font plutôt débat. Renseignez-vous donc bien mais il existe des systèmes sans produits chimiques pour filtrer votre eau.

Et puis bien sûr, si jamais, il existe toujours les bouteilles d’eau en verre consignées !

SOURCES :

Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

POUR UNE CONSIGNE SUR LES CANETTES

Il y a quelques jours, le projet pilote de consigne des canettes a été abandonné par la région bruxelloise. En cause, la non-diminution de la malpropreté publique, trop compliqué, trop contraignant,… Et pourtant, dans certains pays, cette pratique est bien entérinée depuis des années.

LES PAYS NORDIQUES GRANDS CHAMPIONS

Par exemple, en Allemagne, où les canettes et certains emballages plastiques sont consignés depuis les années 90,  le taux de collecte  atteint 90%. Au total, 70% des déchets d’emballages y ont été recyclés en 2016, et 50% des emballages plastiques.

Idem pour de nombreux pays nordiques tels que le Danemark, l’Estonie, l’Islande,… qui ont eux aussi un taux de collectes des canettes et emballages élevé.  

Pourquoi ne pas ramener toutes nos canettes comme nos consignes de bière ?

LES DÉGÂTS DES CANETTES SAUVAGES

Il faut dire qu’une canette jetée dans la nature peut faire beaucoup de dégâts ! Outre la pollution visuelle, une canette en aluminium mettra en 200 et 500 ans à se décomposer naturellement. Et si elle est emportée par le vent et qu’elle atteint un cours d’eau, elle finira sa vie dans les mers et océans où elle rejoindra un continent de déchets en tout genre. 

Enfin, les canettes (et autres déchets sauvages) peuvent faire beaucoup de mal à la faune. Le nombre, notamment, de vaches retrouvées étouffées après avoir ingéré les canettes ne cessent d’augmenter, au grand dam des agriculteurs.

On retrouve malheureusement beaucoup trop de canettes dans la nature

POURQUOI LA BELGIQUE NE MET-ELLE PAS EN PLACE UN SYSTÈME DE CONSIGNES ?

« Les soi-disant excellents chiffres de recyclage sont régulièrement mis en évidence par FostPlus qui s’auto-congratule et qui les utilise comme argument pour contrer la consigne. Or, ils ne sont pas neutres dans ce débat. Les considérations financières seraient-elles plus importantes que la lutte contre les déchets sauvages ? Ils récupèrent, via le sac bleu, de grandes quantités de plastique et d’aluminium qui représentent des sommes considérables et ils ne souhaitent probablement pas que ce « butin » aille vers les machines à consigne. Les considérations financières seraient-elles plus importantes que la lutte contre les déchets sauvages ? » nous dit un ambassadeur de la propreté.

« Quand la gestion des déchets d’emballages est confiée à une asbl privée (FostPlus), créée et financée par la grande distribution et l’industrie de l’emballage, il est facile d’imaginer que les enjeux prioritaires ne sont pas la propreté publique. « L’opposition de Fost Plus est une question de business », tranche Julie Frère, la porte-parole de Test Achats.  » Quand nous enfilons nos gilets jaunes, nous sommes les petites mains qui contribuent bénévolement à un effort collectif présenté comme « citoyen ». Alors qu’en réalité, cet effort est télécommandé par les entreprises qui profitent de la vente de ces canettes et bouteilles. »

Cependant, en Wallonie, un projet pilote dans 24 communes est toujours en cours mais les résultats ne seront analysés que courant 2021.

En attendant, de nombreuses pétitions existent et circulent pour promouvoir la consigne des canettes.

SOURCES :

Soutenez Clean Walker Belgique sur Tipeee