Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

DES AUTOROUTES DE DÉCHETS

1.000 tonnes sur le bord des voies et près de 3.000 tonnes dans et autour des poubelles des aires publiques. C’est la quantité de déchets ramassés en 2019 rien que sur le réseau autoroutier wallon ! 

Outre bien sûr le désastre écologique que cela représente, cela a également représenté un budget de 6 millions d’euros rien que pour leur ramassage.

Cet été, la SOFICO lance donc une campagne d’affichage visant à sensibiliser les usagers à l’importance du respect de la propreté sur l’ensemble du réseau (auto)routier.

La nouvelle campagne de la SOFICO

Encore plus inquiétant, en France, selon Vinci Autoroute,  il semblerait qu’un Français sur trois jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture et 12 pour cent des fumeurs admettent balancer leur mégots dehors ! Cela représente près de 25 tonnes de déchets ramassées par jour le long des autoroutes françaises. 

Les déchets que l’on retrouve le plus souvent sont les cannettes, les cigarettes et bien sûr les emballages plastiques. 

QUELQUES ASTUCES POUR REDUIRE VOS DECHETS

Alors, si vous partez en excursion ou en vacances bientôt, voilà quelques solutions pour gérer vos déchets :

  • Privilégier le réutilisable : pensez à remplir votre gourde avant de partir au lieu d’utiliser une bouteille d’eau, 
  •  Préparez-vous un pique-nique dans un contenant et avec des couverts réutilisables plutôt que d’acheter un sandwich suremballé dans une aire d’autoroute
Le guide du pique-nique zéro déchet
  • Conservez vos déchets avec vous jusqu’à trouver une poubelle : il est facile de prévoir un petit sachet qui servira de poubelle dans la voiture jusqu’à la prochaine aire d’autoroute ; ne vous débarrassez pas de vos déchets en les jetant par la fenêtre !
  • Et enfin, faîtes attention aux déchets qui pourraient tomber accidentellement de votre voiture lors d’une pause sur une aire d’autoroute. On n’y fait parfois pas attention mais des emballages peuvent s’envoler en ouvrant la portière ou tomber de nos genoux en sortant de la voiture. 

SOURCES :

Soutenez Clean Walker Belgique sur Tipeee
Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

LA NOUVELLE VIE DE LA SECONDE MAIN

A notre époque, où le gaspillage de ressources à l’échelle mondiale atteint des chiffres affolants, la seconde main est une solution pour prolonger la vie des objets et empêcher la surproduction . Et ça tombe bien, elle revient en force depuis quelques années et touche une clientèle de plus en jeune. 

DE NOMBREUX AVANTAGES

Vêtements, électroménager, meubles, livres,… Acheter moins cher des objets encore en bon état voire parfois presque neufs, c’est un des nombreux avantages de la seconde main. Alors oui, cela demande parfois  un peu plus de recherches. Mais quelle joie de tomber sur LA bonne affaire ou LE coup de coeur ! Et ce, tout en faisant un geste pour la planète.

Beaucoup d’objets qui pourraient encore servir finissent à la poubelle chaque année. Ce gaspillage peut être évité en donnant ou en revendant ce dont on ne se sert plus. De cette manière, d’autres personnes peuvent en profiter, notamment les personnes qui n’auraient peut-être pas les moyens d’acheter ces articles neufs. Faire de la place tout en faisant une bonne action environnementale et sociale, c’est donc possible !

OÙ  DONNER, VENDRE OU ACHETER EN SECONDE MAIN ?

De nos jours, il y a mille façons de donner une seconde vie à un objet dont on ne veut plus ou d’en adopter un nouveau.

  • LES BROCANTES sont bien sûr toujours d’actualité (elles commencent à être organisées de nouveau avec toutes les précautions sanitaires) pour vendre ou acheter, elles ont en plus l’avantage d’être une chouette idée de sortie. 
  • LES RESSOURCERIES : vous pouvez y donner de tout, même des objets cassés ou qui ne fonctionnent plus et elles essaieront de les revaloriser au mieux. 

Retrouvez tous les magasins ici : https://www.res-sources.be/fr/acheter/

  • LES MAGASINS D’ECONOMIE SOCIALE : Oxfam, La Croix-Rouge,… recueillent vos dons avec plaisir et ont de nombreuses boutiques où vous pouvez trouver des articles de seconde main. 
  • INTERNET : c’est bien sûr le grand gagnant de la vente en seconde main ces dernières années. Vinted, Facebook Market Place, 2ememain.be, BackMarket et beaucoup d’autres, autant de possibilités de dénicher la bonne affaire ou de facilement mettre en vente ce dont vous souhaitez vous débarrasser. 
  • LES VIDES DRESSING : grands ou petits, on trouve souvent ce genre d’événements organisés un peu partout.
  • ECHANGER OU EMPRUNTER A SES PROCHES : famille et amis ont peut-être la chose que vous recherchez. Pensez à leur demander s’ils peuvent vous la prêter ou s’ils en ont encore besoin avant de courir au magasin. 

En résumé, la seconde main c’est moins cher, bon pour l’environnement, ça a une plus value sociale et c’est super vintage, la tendance du moment. On ne vous encourage qu’à essayer !

SOURCES :

Soutenez Clean Walker Belgique sur Tipeee

Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

Le 7ème continent

Vous connaissez le 7ème continent ? Ce n’est certainement pas un endroit que vous auriez envie de visiter.

300 millions de tonnes, c’est la quantité de plastique produite chaque année à l’échelle mondiale. Et si ce chiffre n’était déjà pas énorme, 1 déchet plastique sur 10, soit 30 millions de tonnes de déchets par an se retrouvent à l’eau.

Ces 1 800 milliards de déchets plastiques sont emportés par les courants et sont présents dans toutes les mers et océans de la planète où ils se regroupent pour former de gigantesques amas. Le plus tristement célèbre d’entre eux, communément appelé le “7e continent” se trouve dans le Pacifique, entre Hawaii et le Japon, et couvre une surface de 3,5 millions de km2 soit près de 6 fois la France. 

Une image vaut mieux qu’un long discours

Comment ces déchets se retrouvent-ils là ?

La grande majorité de ces déchets provient des terres, poussés par les vents ou acheminés via les cours d’eau. Ce sont principalement des déchets ménagers mal collectés, mal recyclés ou abandonnés dans la nature. Le reste proviendrait des déchets rejetés ou tombés des navires de commerce.  

Les courants marins les transportent alors parfois sur de très longues distances et les font s’agglutiner en de gigantesques décharges. 

Quel impact sur l’environnement ?

Tous ces déchets ont bien sûr une énorme incidence sur la vie marine et sur la qualité de l’eau. Les principales victimes sont les tortues de mer, les oiseaux et les mammifères marins qui ingèrent les débris plastiques qui les étouffent ou les empêchent de se nourrir d’autres aliments nutritifs. 

En se décomposant, les déchets génèrent également des microplastiques, des bouts de plastiques microscopiques très difficiles à récupérer et qui polluent tout sur leur passage. 

En se désintégrant, le plastique libère en effet des composés chimiques extrêmement nocifs pour les organismes vivants.

Que faire pour éviter l’aggravation du problème ?

Ces dernières années, de nombreuses initiatives et expéditions ont vu le jour pour nettoyer les océans. Cependant, le problème est également à régler à la source. En effet, seule la réduction de nos déchets ménagers et une meilleure gestion de nos ressources permettront d’éviter l’arrivée de nouveaux polluants dans les océans.  Un déchet jeté par terre a de fortes chances de s’envoler et de se retrouver dans un cours d’eau qui lui-même rejoindra la mer et les océans et viendra grossir un de ses continents de plastique. 

Sources :

Soutenez Clean Walker Belgique sur Tipeee

Catégories
Temoignage

The Green Monki :

QUI ES TU ?

Je m’appelle Chloé, j’ai 27 ans et j’habite Bruxelles. Je travaille comme chargée de campagne au niveau Européen pour lutter contre l’obsolescence programmée et j’ai crée il y a 2 ans l’ASBL The Green Seeds Project qui sensibilise les jeunes du secondaire à l’environnement. J’ai également une page instagram ( @ThegreenMonki ) sur laquelle je partage des informations liées à la planète, à la justice sociale et à l’activisme.


COMMENT AS TU DECOUVERT LE MOUVEMENT ?

J’ai découvert Clean Walker grâce à la rencontre avec Mael qui m’a présenté le projet de façon tellement passionnée que j’ai tout de suite adhérée. Je trouvais ca super de donner la possibilité aux citoyens de s’impliquer à leur échelle en faisant quelque chose de concret. 

COMMENT AS TU VECU L’EXPERIENCE CLEAN WALKER ?

Oui c’était vraiment chouette! L’énergie des participants et leur volonté d’avoir un impact en nettoyant leur parc m’a profondément touchée. Tous les âges étaient représentés et tout le monde a participé avec bonne humeur. C’était une super expérience qui a permis de rejoindre le projet Clean Walker et The Green Seeds Project en incitant les jeunes a venir faire une action concrète pour la planète à leur échelle et au sein de leur communauté.

EST CE QUE CE GENRE D’ACTIONS EST UTILE SELON TOI?


Je pense que c’est utile dans le sens ou c’est un moyen pour les citoyens d’ouvrir les yeux sur la pollution y compris dans nos villes et de se rendre utile en ayant un impact immédiat. Bien sur, les Clean Walker tout seul ne vont pas changer l’avenir de la planète mais c’est une façon d’agir, de rencontrer des personnes partageant les mêmes intérêts et d’avoir un impact visible et immédiat ce qui est une excellente façon de se lancer dans l’écologie. 

Catégories
Temoignage

Sylvie Droulans

Qui es-tu ?
Je suis Sylvie de la Famille Zéro Carabistouille. J’ai 43 ans et je suis mariée à Pierre et mère de 2 filles : Una (11 ans) et Naïs (13 ans). Nous avons aussi un chien et un chat 🙂
Je suis coach en changement par le zéro déchet, conférencière et auteure. Je suis aussi la fondatrice de la toute première « Académie Zéro Déchet » (www.academiezerodechet.com).

Catégories
Non classé

Bienvenue sur notre site

Après plus d’un an d’actions en Belgique, la plateforme s’agrandit et nous sommes heureux de vous présenter notre site web !

Vous pourrez y voir les prochaines actions, organiser votre événement et voir les dernières actus du mouvement en Belgique !

N’hésitez pas à en parler autour de vous !