Catégories
CHIFFRE DE LA SEMAINE

POUR UNE CONSIGNE SUR LES CANETTES

Il y a quelques jours, le projet pilote de consigne des canettes a été abandonné par la région bruxelloise. En cause, la non-diminution de la malpropreté publique, trop compliqué, trop contraignant,… Et pourtant, dans certains pays, cette pratique est bien entérinée depuis des années.

LES PAYS NORDIQUES GRANDS CHAMPIONS

Par exemple, en Allemagne, où les canettes et certains emballages plastiques sont consignés depuis les années 90,  le taux de collecte  atteint 90%. Au total, 70% des déchets d’emballages y ont été recyclés en 2016, et 50% des emballages plastiques.

Idem pour de nombreux pays nordiques tels que le Danemark, l’Estonie, l’Islande,… qui ont eux aussi un taux de collectes des canettes et emballages élevé.  

Pourquoi ne pas ramener toutes nos canettes comme nos consignes de bière ?

LES DÉGÂTS DES CANETTES SAUVAGES

Il faut dire qu’une canette jetée dans la nature peut faire beaucoup de dégâts ! Outre la pollution visuelle, une canette en aluminium mettra en 200 et 500 ans à se décomposer naturellement. Et si elle est emportée par le vent et qu’elle atteint un cours d’eau, elle finira sa vie dans les mers et océans où elle rejoindra un continent de déchets en tout genre. 

Enfin, les canettes (et autres déchets sauvages) peuvent faire beaucoup de mal à la faune. Le nombre, notamment, de vaches retrouvées étouffées après avoir ingéré les canettes ne cessent d’augmenter, au grand dam des agriculteurs.

On retrouve malheureusement beaucoup trop de canettes dans la nature

POURQUOI LA BELGIQUE NE MET-ELLE PAS EN PLACE UN SYSTÈME DE CONSIGNES ?

« Les soi-disant excellents chiffres de recyclage sont régulièrement mis en évidence par FostPlus qui s’auto-congratule et qui les utilise comme argument pour contrer la consigne. Or, ils ne sont pas neutres dans ce débat. Les considérations financières seraient-elles plus importantes que la lutte contre les déchets sauvages ? Ils récupèrent, via le sac bleu, de grandes quantités de plastique et d’aluminium qui représentent des sommes considérables et ils ne souhaitent probablement pas que ce « butin » aille vers les machines à consigne. Les considérations financières seraient-elles plus importantes que la lutte contre les déchets sauvages ? » nous dit un ambassadeur de la propreté.

« Quand la gestion des déchets d’emballages est confiée à une asbl privée (FostPlus), créée et financée par la grande distribution et l’industrie de l’emballage, il est facile d’imaginer que les enjeux prioritaires ne sont pas la propreté publique. « L’opposition de Fost Plus est une question de business », tranche Julie Frère, la porte-parole de Test Achats.  » Quand nous enfilons nos gilets jaunes, nous sommes les petites mains qui contribuent bénévolement à un effort collectif présenté comme « citoyen ». Alors qu’en réalité, cet effort est télécommandé par les entreprises qui profitent de la vente de ces canettes et bouteilles. »

Cependant, en Wallonie, un projet pilote dans 24 communes est toujours en cours mais les résultats ne seront analysés que courant 2021.

En attendant, de nombreuses pétitions existent et circulent pour promouvoir la consigne des canettes.

SOURCES :

Soutenez Clean Walker Belgique sur Tipeee